Bienvenue à la paroisse

du Saint-Nom-de-Jésus

EDI

TO

La paroisse du Saint-Nom-de-Jésus

est une paroisse catholique du diocèse de Lyon,

confiée aux frères dominicains

de la Province de France.

“ Notre Dame du Rosaire, priez pour nous !
-

Octobre 2020

Chers frères et sœurs,

voici le mois d’octobre, le mois du Rosaire ! Alors que la rentrée est chahutée par la crise sanitaire, pourquoi ne pas s’appuyer sur le chapelet pour mobiliser à nouveau notre vie spirituelle ? On reproche parfois au chapelet sa dimension répétitive, qui semble « rabâcher », multiplier les paroles, alors que Jésus nous invite plutôt à nous adresser à Dieu dans la simplicité d’un cœur sincère, à lui parler comme à notre Père (Mt 6, 7-15). Pourtant, le chapelet peut nous conduire lui aussi, paradoxalement, dans la répétition des mêmes paroles du Notre Père et du Je vous salue Marie, à un véritable silence intérieur qui aide à contempler le Christ. C’est tout l’objet des « mystères », ces événements de la vie de Jésus, dont nous sommes invités à nous souvenir en récitant chaque dizaine. Ils constituent, en plus d’un bon moyen mnémotechnique pour ressaisir la structure essentielle de l’Évangile, une vraie méditation sur notre vie humaine et sa recherche de la présence de Dieu.

 

Les mystères douloureux, par exemple, résument la passion du Christ, et témoignent de l’épreuve spirituelle qu’il a vécu, affronté au sentiment de l’absence de Dieu, à son silence. Nous savons intellectuellement que Dieu ne nous retire jamais sa présence, mais nous expérimentons aussi que cette présence n’est pas toujours palpable. Le fait que Jésus lui-même l’ait éprouvé nous invite à affronter ces mêmes situations sans désespérer, en croyant à un accompagnement mystérieux de Dieu, jusque dans ces périodes d’obscurité.

 

Le premier mystère douloureux nous fait contempler Jésus en agonie au jardin des oliviers. Il prie le Père d’éloigner si possible l’épreuve, tout en voulant accomplir sa volonté. Aucune parole ne vient alors le conforter ni le dissuader. Il prend seul la décision d’accomplir sa mission, par amour pour les hommes. Cela peut évoquer la solitude que nous pouvons tous ressentir devant les choix essentiels à prendre pour orienter notre vie ou dans une situation critique.

 

Le second et le troisième mystère nous donne à méditer les tortures endurées par Jésus, la flagellation puis la couronne d’épines. Si on peut les rapprocher par les souffrances qu’elles lui imposent, elles se distinguent aussi en ce que la flagellation est l’expression de la violence, de la brutalité des hommes, qui ne demandent qu’à se libérer sur le plus faible, alors que la couronne d’épines met en évidence la dérision que les adversaires du Christ emploient contre lui, tournant en ridicule sa royauté. Aujourd'hui encore violence et dérision isolent leurs victimes et peuvent leurs faire faire l’expérience douloureuse du silence de Dieu, qui semble rester spectateur.

 

Le quatrième mystère nous présente Jésus, montant au calvaire, écrasé par le poids de la croix. Il peut évoquer la fatigue que ressentent beaucoup d’entre nous, face aux multiples sollicitations de leur vie professionnelle, familiale et sociale. Un épuisement tel que même maintien de la relation à Dieu peut apparaître, non plus comme un soulagement, mais comme un fardeau supplémentaire.

 

Enfin le cinquième mystère nous donne de contempler la croix, sur laquelle meurt Jésus pour le salut du monde. Avant d’expirer, Jésus s’écrie : « Mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné ? ». On sait de même combien le deuil peut parfois être pour nous ou nos contemporains une blessure intérieure, qui semble sceller l’absence de Dieu, sa passivité face à nos épreuves, et constituer le premier pas d’un éloignement à long terme.

 

En ce mois d’octobre, prions plus particulièrement à l’intercession (puissante!) de la Vierge Marie, Notre Dame du Rosaire, fêtée le 7 octobre. Cette date est d’habitude le cœur de notre pèlerinage à Lourdes, auquel seuls quelques-uns d’entre nous participerons cette année. Que cela ne nous empêche pas de nous porter les uns les autres dans la prière. Demandons à la Vierge Marie, témoin privilégiée des événements de la vie du Christ, de nous aider percevoir comment ils peuvent faire grandir notre sens de la présence de Dieu, indéfectible, à nos côtés !

Notre Dame du Rosaire, Notre Dame de Fourvière, prie pour nous !

Fr. Marc-Antoine Bechetoille

Modérateur de la paroisse

Je soutiens la paroisse,
je donne à la souscription !

Téléchargez la dernière feuille paroissiale pour retrouver toutes les informations de ce mois-ci.

Horaires des messes et de la paroisse

Messes du

dimanche

Samedi soir
Dimanche

18:30

09:00

10:30

à l'église, 91 rue Tête d'or

à la chapelle, 104 rue Bugeaud

à l'église, 91 rue Tête d'or

Messes de

semaine

Du lundi au vendredi
Samedi
Lundi, mercredi et vendredi

08:00

12:00

11:50

à l'église, 91 rue Tête d'or

à l'église, 91 rue Tête d'or

à la chapelle, 104 rue Bugeaud

Liturgie

des heures

Laudes : du lundi au vendredi
              samedi et dimanche
Vêpres : du lundi au dimanche

07:30

08:30

19:00

à l'église, 91 rue Tête d'or

Rencontrer un prêtre - Se confesser

Mardi
Samedi

18:00 - 19:00

10:00 - 12:00

à l'église, 91 rue Tête d'or

Permanence au presbytère

fr. Marc-Antoine Bechetoille
(modérateur de la paroisse)
 
Accueil - secrétariat
du lundi au vendredi

Mercredi 16:30 - 18:30

 

9:30 - 11:30

14:00 - 18:30 (sauf le vendredi)

au presbytère

91 rue Tête d'or

AGENDA

Événements à venir

Recevez la feuille paroissiale
Paroisse du
Saint-Nom-de-Jésus

04 78 52 26 96

paroisse.saintnomdejesus@gmail.com

91 rue Tête d'or

69006 Lyon

  • Grey Facebook Icon
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Icône Instagram

Écrivez-nous

@2017 by Paroisse du Saint Nom de Jésus.